PDT (thérapie photodynamique)

Thérapie photodynamique utilisée comme traitement alternatif du cancer et qui préserve le malade.

Laser Siebenhuener La thérapie photodynamique (PDT) est une thérapie prometteuse dans le domaine des traitements alternatifs du cancer et elle gagne de plus en plus en intérêt outre les thérapies utilisées normalement telles que la chimiothérapie, la radiothérapie et les interventions chirurgicales pour l’extraction des tumeurs cancéreuses malignes. Ce traitement consiste à injecter au malade une substance photosensibilisante qui rend les cellules sensibles à la lumière et qui traite les tumeurs logées dans les membranes. Les rayons laser entraînent la destruction des tumeurs cancéreuses tout en épargnant les cellules saines. On peut donc aussi avoir recours à cette thérapie pour des régions du corps posant des problèmes pour d’autres thérapies. http://www.isla-laser.org/wp-content/uploads/6ccbd27beb.jpghttp://www.isla-laser.org/wp-content/uploads/e55970c8b0.jpghttp://www.isla-laser.org/wp-content/uploads/b669338aa8.jpghttp://www.isla-laser.org/wp-content/uploads/878838d361.jpg La thérapie photodynamique (PDT) ménage vraiment le patient et “les effets secondaires sont insignifiants par rapport à ceux observés lors des autres méthodes thérapeutiques” se félicite le Dr.Siebenhüner, directeur du centre médical de la médecine élargie, en parlant de cette thérapie. Il ajoute: “ Cette thérapie traite les tissus cancéreux de façon ciblée car les cellules tumorales sont presque les seules à absorber le photosensibilisant, les cellules saines l’absorbent peu. Ainsi, seules les cellules cancéreuses sont détruites si, bien sûr, elles ont absorbé assez de photosensibilisant et que le laser a atteint les cellules tumorales directement. C’est tout un art que le médecin doit appliquer et qui représente un avantage pour nos patients.” La plupart des photosensibilisants réagissent à des couleurs différentes du laser (rouge, jaune, bleu, vert et infrarouge). Comme certaines couleurs ont cependant été développées récemment, il s’agit d’une nouveau traitement contre le cancer présentant une nouvelle possibilité. 4 Laser Après injection du photosensibilisant et dès que ce dernier a atteint le tissu malade, on passe à la 2ème étape. Un rayon laser adapté spécifiquement à un photosensibilisant et d’une couleur définie engendre la stimulation et l’activation du photosensibilisant dans les cellules cancéreuses et détruit celles-ci. L’avantage de cette méthode est de limiter le terrain d’action au tissu cancéreux grâce à la structure spécifique et sélective du sensibilisant et aux rayons laser concentrés. Les tissus sains environnants ne sont pas touchés par les effets de la thérapie photodynamique. On peut l’utiliser aussi souvent que l’on veut et sans problème avec d’autres thérapies anti-cancéreuses comme par ex. une chimiothérapie ou une chimiothérapie à faible dose. Les photosensibilisants que nous employons sont la chlorine E6, l’hypéricine et la curcumine. On peut aussi utiliser la TPD dans d’autres cas comme lors de l’altération d’autres tissus que les tumeurs ainsi que lors de nouvelles formations de vaisseaux. Entre temps, cette thérapie est devenue un procédé standard dans les domaines de la dermatologie et de l’ophtalmologie. En oncologie, cette thérapie sous-entend une thérapie non-invasive ou peu invasive, par ex. lors du traitement du cancer de la prostate ou de la vessie. Nous l’utilisons volontiers dans notre centre médical car elle représente pour nous une thérapie alternative qui ménage nos patients et ne provoque aucune douleur etaucun effet secondaire sérieux. Startseite 2 C’est aussi une option thérapeutique excellente pour traiter la prostatite chronique ou le grossissement bénin de la prostate . Autres possibilités d’emploi de la thérapie photodynamique:

  • Parasites, microbes et virus
  • Borréliose
  • Sclérose en plaques